Véronique Montel
comédienne
search_left
 
Vign_Photo_der_003_ws1015133028
 

VÉRONIQUE MONTEL ET TOUTES SES DENTS!
Une nana qui rigole de tout le tralala de la vie: les femmes et les mecs, l'âge et la bidoche, les enfants et les poux, les copines et la solitude et la séduction encore et toujours.
Ni misogyne, ni féministe. 70 minutes pour se marrer du temps qui passe

Mise en scène Anne-Cécile Moser

Oeil extérieur Jean-Luc Barbezat

Lumières Jean-Marie Bosshard

Chorégraphie Tania de Paola

Texte Véronique Montel

Chanson Sarclo

 

 

BERNARD!

Mise en scène Anne-Cécile Moser

Lumières Miguel Québatte

Chorégraphie Tania de Paola

Texte Véronique Montel

"Joli baptême du feu pour Véronique Montel qui se lançait jeudi dernier dans son premier «one-meuf-show», mis en scène par Anne-Cécile Moser. Elle décline les trouvailles et déconfitures d’une Bridget Jones au cœur d’artichaut et à l’esprit fripon. Sous les traits de Sheila, fan de real TV – «je me suis tout farci en râlant, mais j’ai tout vu» – , la comédienne investit la scène. Et de se lancer dans des confidences aigres-douces qui nous font sourire plutôt qu’éclater de rire. Et c’est bien là le point fort de ce spectacle, la sensibilité. Une note d’émotion tout en finesse qui se dégage des éclats d’absurdité de cette nénette un peu mythomane. On a adoré les fantaisies au goût de cendres humaines (Bernard serait-il mort? Ses cendres seraient-elles dans la boîte à chaussures?), ainsi que les extraits des bandes-sons de cinéma qu’elle ponctue sans faute et à chaque fois avec une remarque qui tue. On ne peut en aucun cas contester la pêche de ce joli bout de femme qui possède une vraie personnalité et un regard plein d’ironie sur le monde et les médias qui nous entourent. Une humoriste à suivre."     Anne-Sylvie Sprenger

 
Vign_photo_louise_Anne_Bouchard_Une_Femme_a_berlin
 
Vign_14519754_10209305912557501_2090094574091656048_n

UNE FEMME À BERLIN. 

Mise en scène : Séverine Bujard

Jeu: Véronique Montel et Marco Calamandrei

Création lumières :Jean-Phillippe Roy

Musique et création sonore : Jérôme Baur

Maquillage : Nathalie Mouchnino

Scénographie : Célia Zanghi et construction décor: Luca Orlandini 

Graphisme : Victor Audétat

Régie : Patrick Guex

Adaptation : Véronique Montel. Dramaturgie : Séverine Bujard

Photos: Louise Anne Bouchard

Merci chaleureux à Christophe de la Harpe, au Théâtre de Carouge et à ses ateliers. Monica Budde et Gaia Baur. À Luca Orlandini et à l'équipe des jeunes de Scène Active qui ont collaboré à la réalisation du décor: Joy Ndombele, Sheila Roulin, Marvin Zufferey, Anton Zufferey, David Rodriguez. D'après Une Femme à Berlin. Oeuvre originale de Martha Hillers. Traduction: Françoise Wuilmart. Gallimard

 

LEON, NIETZSCHE ET MOI!

SOIREE DIAPOS. 

Drôles de vacances. Un voyage rocambolesque.  Retour avec vous pour une soirée diapos. 

Création au théâtre de la Grenette 2013 et en tournée en Suisse Romande. Léon son amour de libraire s'est tiré. Il est atteint du syndrome de Don Quichotte: il tombe follement amoureux des héroïnes de romans. Sur sa table de chevet: Madame Bovary! Léon amoureux d'Emma? Du roman, elle cherche des indices et voyage! Jalouse d'un fantasme? Une vie qui s'invente? Voyage autour du monde sur les traces de Léon. Enquête, rencontres loufoques, amour, vengeance, culpabilité et karaoké . Tout y passe. Et puis ...la route de la Soie...Turquie, Israel, Iran, Irak, Syrie, Turkmenistan...guerres et dictature. Quelques grains de folie, des chansons et quelques pas de danse...

Mise en scène Anne-Cécile Moser

Chorégraphies Tania De Paola

Lumières Estelle Becker

Arrangements musique Georges Bell

Texte Véronique Montel en collaboration avec Ahmed Belbachir

Merci à Nathalie Mouchnino, Yves Schalcher, Jean-Paul Favre, Claude Ruegger, Michel Toman, Georges Bell, Domenico Carli, Jean-Luc Borgeat, Jean-Gabriel Chobaz, James Bond et à Jean Aloïs Belbachir et Django son chien pour leur participation aux diapos

Création diapos: Brian Tornay

 

Créer un site avec WebSelf